Combien ça coute ?

Quelques espèces sonnantes et trébuchantes

Vous aurez remarqué que je ne mets que des journalistes de pop culture en header. L’Onc’ Picsou n’est peut être pas de la branche, mais, admettez-le, c’est un sacré conteur d’histoires.

Facteur discriminant numéro un pour passer des concours de journalisme : ça coûte cher. Plus précisément, en passer plusieurs coûte cher. Imaginons que vous n’êtes pas boursiers, que vous êtes francilien et que vous voulez tenter toutes les formation en Master parisiennes. Cela donne plus de 650 de frais de concours qu’il faut trouver, en plus de tout ce qui est déplacement et éventuels frais d’hôtels (les épreuves commencent très tôt le matin et vous n’habitez pas nécessairement assez près pour prendre les transports en commun sereinement).

Alors on résume le prix de la première étape – tenter sa chance -, en excluant les DUT :

untitled-report

Encore une fois, des solutions existent pour les boursiers, comme La Chance Aux Concours qui « gratuitisent » un passage. Et cela sans évoquer les frais d’inscription : dans les établissements publics, elles correspondent aux frais universitaires. Autour de 500 euros pour les non-boursiers, divisez par 100 pour les autres. Les autres écoles appliquent des tarifs allant d’un peu moins de 4000 euros (Toulouse) à 13.000 euros pour Sciences-Po selon le statut des parents.

Un jour je suis né, depuis je joue beaucoup aux jeux vidéo et j'écoute beaucoup de musique anglophone et islandaise à des heures coupables. Étudiant en journalisme, pigiste pour Le Monde.fr. Vous pourrez me retrouver à @BenjaminBnt sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *